Inscription

ÉQUIPE

bandeau-martine-opq

Dre Martine Verreault, M.Ps., Ph.D., psychologue-directrice de Jeunes ÊTRE Clinique de psychologie

Détentrice d’une maîtrise et d’un doctorat en psychologie, Dre Verreault est psychologue et chargée de cours universitaire. Dre Verreault a fait partie, durant plus de dix ans, de l’équipe de cliniciens associés à la recherche de la Clinique des troubles de l’attention de l’Hôpital Rivière-des-Prairies.

Les études doctorales de Dre Verreault s’inscrivaient dans la promotion du développement optimal des jeunes enfants. Les activités cliniques de stimulation cognitive et langagière de sa recherche doctorale s’adressaient aux enfants de 0 à 5 ans et à leurs parents, ainsi qu’aux services présents sur le territoire de la communauté. Ainsi, depuis ce temps, les interventions proposées par Dre Verreault promeuvent le plein épanouissement des jeunes et soulignent l’importance de l’implication active de leur entourage familial ainsi que leurs différents milieux de vie.

Dès le début de sa carrière comme psychologue en 2003, Dre Verreault a toujours eu à cœur le développement des meilleures pratiques auprès des jeunes et leur famille. Elle possède une riche expérience en évaluation et en intervention auprès d’une clientèle enfant et adolescent et de leurs familles et leurs différents milieux de vie (scolaire, social). Dre Verreault a développé au fil des années une expertise clinique pour différentes problématiques, telles le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), le trouble oppositionnel-défiant, les troubles anxieux, relationnels, comportementaux et dépressifs. Son expertise clinique et ses intérêts de recherche mettent en lumière l’influence des comorbidités et de l’environnement sur l’efficacité des traitements offerts. Le quotidien clinique de Dre Verreault valorise le partenariat école-famille-communauté afin de répondre aux besoins particuliers des jeunes présentant des difficultés d’adaptation.

icone-livre

Enfin, Dre Verreault est auteure de travaux de recherche, de publications scientifiques et de chapitres de livre consacrés au TDAH. Elle est co-auteure d’un programme d’intervention ciblant une meilleure adaptation des jeunes ayant un TDAH âgés de 6 à 12 ans ainsi que leurs familles (Collection Multi-Propulsions) publié aux Éditions Chenelière Éducation.


Isabelle Neault, Ph.D., psychologue et médiatrice familiale

Isabelle Neault détient un doctorat en psychologie du développement (Ph.D.). Sa formation clinique et son expérience de travail l’ont amenée à se spécialiser auprès des enfants d’âge scolaire et préscolaire et des adolescents.

Elle a travaillé pendant huit ans à la Clinique des troubles de l’attention de l’Hôpital Rivière-des-Prairies, ce qui lui a permis d’acquérir une formation approfondie en ce qui concerne l’évaluation et le diagnostic différentiel du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) et ses comorbidités.

En plus d’exercer la psychologie en milieu scolaire, elle pratique en clinique privée où elle effectue des évaluations psychologiques à l’aide d’entrevues et de tests psychométriques. Cette démarche vise à bien circonscrire la nature des difficultés présentes afin de proposer aux parents et aux intervenants des solutions et des stratégies d’intervention adaptées aux besoins de l’enfant et à sa réalité familiale et scolaire, tout en considérant les troubles socioaffectifs ou d’apprentissage qui peuvent être associés.

Elle est médiatrice familiale accréditée depuis janvier 2012. Son expérience auprès des enfants constitue sa principale motivation à exercer la médiation et à rechercher avec ses clients des solutions qui tiennent compte des besoins des enfants et des préoccupations des parents, soulevés par leur nouvelle réalité.


Amélia Gontero, B.Sc., doctorante en psychologie

Candidate au doctorat à l’Université de Sherbrooke en psychologie clinique au cheminement enfance et adolescence, Amélia Gontero pratique la psychothérapie sous la supervision de Dre Martine Verreault, psychologue.

Dans le cadre de sa thèse de Doctorat, Amélia s’intéresse à la capacité de mentalisation en lien avec l’émergence de traits de personnalité limite et de comportements agressifs chez les enfants hébergés en Centre jeunesse.  Elle a réalisé ses stages et internats auprès d’enfants, d’adolescents et de familles aux prises avec des troubles de santé mentale sous diverses expériences de 1re, 2e et 3e ligne. Elle travaille plus récemment avec les adolescents en psychiatrie où elle se spécialise en évaluation et en traitement de troubles mentaux. Elle peut aussi faire de la guidance parentale. Son approche est surtout intégrative et combine différentes interventions de type humaniste, psychodynamique et cognitivo-comportemental afin de s’ajuster aux problématiques et aux besoins de la clientèle. Elle a également travaillé en pratique privée auprès d’enfants, d’adolescents et de familles présentant diverses problématiques (anxiété, symptômes dépressifs, questionnements identitaires, difficultés relationnelles, traits de personnalité en émergence, difficultés d’adaptation, enjeux d’attachement etc.).


Marie-Ève Quenneville, Ps. Éd.

Psychoéducatrice, Marie-Ève Quenneville exerce dans le domaine de la relation d’aide depuis 2007. Elle est détentrice d’un baccalauréat en psychoéducation de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en psychoéducation de l’Université du Québec en Outaouais. Elle fait partie de l’Ordre des psychoéducateurs et des psychoéducatrices depuis 2014.

Au cours de ses années d’expérience, Marie-Ève a travaillé auprès d’enfants, d’adolescents et de leur famille soit en Centre Jeunesse, en milieu scolaire et en CLSC (programme de santé mentale jeunesse et adulte). Son parcours lui a permis de développer de nombreuses expertises, notamment en santé mentale ainsi qu’en intervention systémique. En effet, Marie-Ève mise sur l’intervention auprès du système afin d’adresser les difficultés comportementales des jeunes qu’elle accompagne.

Par souci de qualité des services rendus, elle se tient à l’affût des dernières nouveautés en matière d’intervention par de la formation continue. Elle est réputée pour sa grande capacité d’écoute et est reconnue pour sa transparence avec les familles, son empathie et son professionnalisme.


Marylou Perras, TRA, thérapeute en relation d’aide

Diplômée du Centre de Relation d’aide de Montréalᴹᴰ, et membre de la Corporation internationale des thérapeutes en relation d’aide du Canada (CITRAC), Marylou porte dans son cœur le bien-être de la famille. Ayant longtemps travaillé auprès de la petite enfance et étant spécialisée dans l’épanouissement de la relation saine à soi et aux autres, il lui fait plaisir de pouvoir joindre ses passions pour venir offrir ses services à la clientèle parentale.

Son accompagnement thérapeutique se distingue de la psychothérapie par le fait qu’elle mise sur la gestion des émotions, l’exploration et la découverte de soi et non sur un traitement psychologique (1). Son écoute empathique et chaleureuse, vous permettra de conscientiser vos besoins, vos peurs et de comprendre votre fonctionnement quand certaines blessures s’éveillent en vous. Tourner le regard vers vous, vous permettra de sortir de l’isolement et de transformer certains espaces où vous pouvez vous sentir dépassé, insécure ou impuissant face à ce qui concerne vos enfants. Cet accompagnement au cœur de soi est une belle façon de s’occuper de soi et de trouver la satisfaction dans votre rôle de parent malgré les défis de la vie familiale.

Passionnée par la relation, elle a créé sa conférence « La SUPERwoman perd l’équiLIBRE ». Cette conférence s’adresse à tous ceux qui s’oublient dans le souci du besoin des autres et qui retrouvent leur valeur dans les apparences et la performance, sans valoriser ses qualités de cœur et s’offrir de la douceur. Elle anime aussi des ateliers de cheminement personnel nommés « Un MOIs pour MOI » qui favorisent le retour à soi et l’amour de soi.

(1) Voir l’article 187.1 du Code des professions pour plus de détails sur la définition de la psychothérapie.

Patricia Levesque, B. Sc., criminologue et clinicienne familiale

Clinicienne familiale depuis les trois dernières années en pratique autonome, Patricia cumule 24 ans d’interventions sous diverses formes depuis son baccalauréat en criminologie. Elle est membre de l’Ordre Professionnel des Criminologues du Québec (OPCQ). La criminologie est une science sociale axée sur l’humain où la relation d’aide est appliquée dans une visée de prévention pour cette professionnelle. Pour envisager le changement souhaité par sa clientèle, elle les aide à découvrir leurs forces sur lesquelles s’appuyer dans l’intervention en respectant leur rythme.

Dans son parcours professionnel, elle a pratiqué le travail de rue auprès d’une clientèle vulnérable. Elle a travaillé 22 ans au Centre jeunesse de la Montérégie auprès de jeunes et leur famille ainsi que dans les services de réadaptation. Elle a approfondi les notions entourant le développement de l’enfant et de l’adolescent, leurs besoins et défis. Elle a aussi acquis une connaissance de diverses problématiques en santé mentale, telles que le TDAH (trouble de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité), le trouble d’opposition avec provocation, le trouble de personnalité limite, le trouble anxieux, la problématique suicidaire et autres.

Formatrice depuis 5 ans, elle enseigne l’approche systémique, approche qui est devenue sa philosophie d’intervention privilégiée. Comme nous ne sommes jamais seuls avec une difficulté, le contexte social dans lequel évolue sa clientèle est précieux pour construire le bien-être. Son habileté à mettre en lumière les enjeux de communication dans les familles est un atout.

La mission qu’elle se donne est d’aider l’humain à s’épanouir à son plein potentiel et qu’il reprenne du pouvoir sur son quotidien. La clientèle qui la côtoie apprécie sa discrétion, son engagement, sa rigueur et sa grande facilité à rendre concret des concepts abstraits dans une réalité quotidienne.  


Marc Philippe Lafontaine, M. Sc., doctorant en neuropsychologie

Marc Philippe termine ses études doctorales en neuropsychologie à l’Université de Montréal. Ses internats effectués au sein des cliniques de pédopsychiatrie de l’Hôpital général juif et de l’Hôpital Charles-Le Moyne, ainsi qu’en psychiatrie adulte et gériatrie à l’Hôpital Pierre-Boucher, lui confèrent une expérience clinique diversifiée et un large éventail de compétences. À la clinique Jeunes ÊTRE, Marc Philippe effectue des évaluations neuropsychologiques auprès d’enfants et d’adolescents, sous la supervision de Dr Olivier Paquin, neuropsychologue.

Dans le cadre de son doctorat, Marc Philippe effectue également des travaux de recherche au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Ceux-ci visent à mieux comprendre les mécanismes cérébraux qui sous-tendent l’apprentissage visuel à travers le développement.


Dre Caroline Walker, D. Ps., psychologue

Caroline Walker est diplômée en psychologie clinique de l’Université de Sherbrooke – cheminement enfance et adolescence. Elle est membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 2019. D’approche cognitive-comportementale et systémique, Dre Walker est spécialisée en évaluation et intervention auprès des enfants et des adolescents ainsi que de leur famille. Son mémoire doctoral porte sur l’élaboration, la mise en place et l’évaluation du volet parental d’une intervention basée sur la pleine conscience pour les enfants et leurs parents. Dre Walker a réalisé ses stages et internats dans le domaine public notamment en santé mentale jeunesse au CISSS de la Montérégie-Centre et en milieu scolaire. À la Clinique Jeunes ÊTRE, Caroline offre aux jeunes et à leur famille des services d’évaluation et d’intervention psychologiques pour des problématiques affectives variées telles anxiété, affects dépressifs ou difficultés relationnelles, d’adaptation et de gestion des émotions et des comportements.